A venir

Crète de Coq.jpgDrôles de Bêtes
par Kim JUNG

Jeune artiste sortie de l’École Supérieure des Beaux Arts de Marseille Méditerranée en 2014, Kim JUNG explore depuis plusieurs années maintenant la notion d’étrangeté par le biais de la photographie et de la vidéo. L’image ainsi domptée, se détourne de son sens propre pour nous donner à voir et à penser un monde hybride, empli de nouveaux possibles, tant visible que sensible.

« Que pensez-vous donc observer : un paysage enneigé, une macro d’une peau de saucisson farineuse ou serait-ce un masque tribal apparaissant sur le derrière d’un doberman ? » Tel sont les possibilités offertes au spectateur qui pose son regard sur l’une des œuvres de l’artiste.

En parallèle de cette recherche autour de l’étrange dans l’image, l’artiste nous ouvre les portes d’une autre partie de sa pratique, celle du dessin. Le papier blanc devient ici, le médium premier et support parfait à la création d’un nouveau monde, thème de la présente exposition « Drôles de Bêtes ».

C’est au travers de portraits d’animaux que Kim JUNG nous invite dans sa jungle imaginaire. Plus fascinantes qu’effrayantes, ces drôles de bestioles nous réservent d’étranges surprises. Toujours en admiration face aux mystères de la nature, Kim passe le plus clair de son temps à croquer les petites et les grosses bêtes aux côtés de son chien « Angy » qui n’a pas échappé à quelques portraits visibles dans l’exposition.

Mais le plus étonnant sera sans nul doute dans la rencontre avec l’artiste et son appétit pour les jeux de mots, visibles en filigrane dans la plupart de ses œuvres, ce grain de sel qui devient au fil de la visite, une véritable marque de fabrique.

Exposition: 13 octobre au 9 décembre
Vernissage: 12 octobre